GENET A BALAI
Cytisus scoparius  Link.

PLAN DE LA MONOGRAPHIE :

 La plante
 Composition et emplois
 L'intoxication
 Photographies


La plante : Genêt à balai, Cytisus scoparius (L.) Link. , Sarothamnus scoparius L. Fabaceae

 

Abrisseau de 1 à 2 mètres qui affectionnent les terrains siliceux. Les rameaux sont dressés et porte de petites feuilles, simples et sessiles pour celles du haut, trifoliées et pétiolées pour celles du bas. La fleur, jaune vif, est caractéristique avec un style enroulé sur lui-même en cor de chasse. Le fruit est une gousse velue, aplatie, noire à maturité contenant 8 à 12 graines.
Très commun dans toute l'Europe, mais assez rare dans les régions méditerranéennes où on recontre une autre espèce de genêt très ressemblante : le genêt d'Espagne (Spartium junceum).



Composition et emplois :

 

La plante renferme des amines (tyramine, dopamine), des flavonoïdes (génitoside, spiracoside et scoparoside, entre autres) et des alcaloïdes. Parmi les alcaloïdes (une vingtaine en tout) on citera la spartéine, majoritaire dans les rameaux, et la lupanine majoritaire dans les graines, mais aussi l'ammodendrine et l'hydroxylupanine.

Traditionnellement on utilisait la fleur comme diurétique et pour le traitement des troubles circulatoires (la présence de flavonoïdes explique cet usage). Les rameaux sont récoltés pour en extraire la spartéine pour les besoins de l'industrie pharmaceutique. Cet alcaloïde possède différentes propriétés pharmacologiques : il a un effet régulateur sur les battements cardiaques (en fait, il soustrait le coeur de l'influence du système nerveux végétatif), il est donc indiqué pour le traitement de l'éréthisme cardiaque. Par son activité ocytocique (il augmente les contractions de l'utérus) il peut servir, sous forme injectable, à déclencher un accouchement (il est potentiellement abortif ... donc contre indiqué en cas de grossesse)



Intoxication :

Elle reste rare. Elle peut concerner des jeunes enfants qui mangent les graines. Les symptômes surviennent assez rapidement (15 mn à 1 heure), il s'agit d'irritation buccale, de signes digestifs (purgatif), mais aussi des troubles nerveux et bien entendu cardiaques.


Photographies :